L’amour de soi, une base essentielle aux couples heureux

L'amour de soi, une base essentielle aux couples heureux


Ça, c’que ça veut dire c’est: que nous avons tous des points que nous aimons sur nous-mêmes et des points que nous aimons moins. Les autres ont tendance à focaliser là où nous focalisons nous-mêmes sur nous. Par exemple: si ta copine ne cesse de parler et se plaindre de son surplus de poids plusieurs fois par jour, il est normal que tu remarques cela. Tandis que si elle était bien dans sa peau, avec le même poids, et qu’elle se trouvait belle, tu remarquerais sa beauté, puisque c’est ce qu’elle met de l’avant. Pour être bien dans sa peau, et dans sa tête, ça prend une bonne estime de soi, une bonne confiance en soi et surtout de l’amour de soi. Découvrons ensemble les effets positifs et négatifs de l’amour de soi sur la vie de couple.

Un manque d’amour de soi chez l’un ou les deux partenaires du couple peut avoir plusieurs conséquences:

  • Avoir de la difficulté à s’affirmer, s’exprimer ou mettre ses limites est nuisible à la gestion de conflits et à la dynamique de couple.
  • Projeter une image de soi négative amène l’autre à nous voir négativement, nuisant à la séduction, l’attirance et l’admiration.
  • Avoir une mauvaise image corporelle freiner la libido.
  • Accepter de subir des comportements toxiques, croyant ne pas mériter mieux, contribue à la toxicité de la relation.
  • Être dans l’attente que son partenaire compense son manque d’amour propre, ce qui est impossible, peut mener à de la déception, de la frustration et de l’insatisfaction.
  • Jouer un personnage ou manquer d’authenticité, par protection, empêche d’avoir une connexion véritable, authentique et profonde.
  • Prendre les choses personnellement empire les escalades conflictuelles et nuit à la gestion de conflits.
  • Être insécure peut mener au contrôle de l’autre, générant de la résistance ou de la soumission dans une dynamique dominant dominé.
  • Se sentir inférieur ou pas à la hauteur peut créer une peur de perdre l’autre, menant à de la jalousie, de la possessivité ou de l’autosabotage (s’auto-rejeter avant de l’être).
  • Avoir tendance à vouloir des relations fusionnelles peut mener à une perte d’identité.

« Si je ne m’aime pas, je ne pourrai pas aimer, puisque je serai
dans le
 besoin et l’exigence d’être aimé. »
-Jacques Salomé

Quelques effets positifs de l’amour de soi dans le couple

  • Capacité à être réellement content pour les succès de l’autre, sans envie.
  • Avoir plus de recul : l’amour de soi permet d’accepter la critique et les compliments de façon plus sereine.
  • Une bonne estime corporelle a des impacts positifs sur la libido et la sexualité.
  • Capacité d’aimer l’autre sans attente ni condition, l’aimer pour ce qu’il/elle est, pas pour ce qu’il/elle peut nous apporter.
  • Capacité à s’affirmer, à mettre ses limites et à se respecter soi tout en respectant l’autre.
  • Connaissance de soi accrue permettant d’avoir les bons mots pour s’exprimer et s’affirmer.
  • Dynamique de couple plus paisible, harmonieuse et égalitaire.
  • Maintient de l’attirance et de l’admiration grâce à l’estime et la confiance en soi.
  • Capacité de vivre un couple différencié où chacun peut exister tel qu’il est tout en ayant des moments de fusion.

Sais-tu si tu t’aimes suffisamment ? Voici un tableau de 25 indices signifiant soit un manque d’amour de soi, de confiance en soi ou d’estime de soi:

  • Se juger négativement (se traiter de noms ou se faire des insultes).
  • Se comparer aux autres.
  • Se sentir parfois inférieur ou supérieur aux autres.
  • Essayer de rabaisser une autre personne.
  • Essayer d’impressionner une autre personne.
  • Avoir de la difficulté à mettre ses limites ou à dire non.
  • Avoir de la difficulté à accepter les compliments.
  • Avoir de la difficulté à accepter la critique.
  • Avoir le sentiment de ne pas prendre sa place ou de ne pas être à la hauteur.
  • Souffrir de jalousie ou d’envie.
  • Se sentir en dépendance affective.
  • Manquer de confiance en soi.
  • Chercher l’approbation des autres et éviter les conflits.
  • Avoir peur de déplaire ou d’être jugé.
  • Avoir des comportements désagréables quand on se sent jugé.
  • Prendre les choses personnellement.
  • Ne pas se permettre de changer d’idée.
  • Ne pas affirmer ou exprimer ses besoins, se mettre de côté.
  • Sentiment d’être seul(e) et différent des autres.
  • Syndrome de l’imposteur, peur d’être découvert.
  • Aggraver la situation quand on va mal en s’apitoyant sur son sort.
  • Difficulté à demander de l’aide.
  • Dépendant envers les normes et les modes, axé sur le paraître.
  • Douter de soi, se remettre en question facilement face aux commentaires des autres.
  • Vivre plus de sentiments dérivants de la colère, la peur et la tristesse et moins de sentiments dérivants de la joie, la gratitude, le plaisir…
  • Aggraver toutes formes de difficultés.
  • Avoir des attitudes offensives ou défensives pour protéger l’estime fragile.
  • Ne voir que ses défauts et minimiser ses qualités.
  • Avoir peur de l’échec.
  • Avoir peur du rejet ou d’être abandonné.
  • Attitude de fantôme (devenir la tapisserie), vouloir disparaître, ne pas être vu.
  • Désir d’être le centre de l’attention, besoin extrême de briller, de se faire aimer et admirer par les autres.
  • Soumission par peur de déplaire.
  • Rester dans des relations toxiques qui nous font souffrir ou nous dévalorisent.
  • Notion de non-mérite, de ne pas se donner le droit au bonheur ou à la réussite.
  • Autosabotage.
  • Avoir l’impression de ne jamais être assez, toujours en faire plus pour être reconnu et aimer.
  • Perfectionnisme et désir d’être parfait (recherche d’une perfection illusoire).
  • Avoir de la difficulté à faire des choix.
  • Se montrer arrogant ou vaniteux, obsédé par l’impression laissée aux autres.
  • Vouloir avoir toujours raison, c’est une façon de prouver sa valeur.
  • Éviter la réelle intimité, difficulté à se montrer vrai ou vulnérable.
  • Ne pas prendre soin de son corps, se laisser aller physiquement

Si tu as reconnu un ou plusieurs indices d’un manque d’amour de soi, il pourrait être intéressant de considérer faire une démarche de coaching ou de thérapie individuelle. Il existe aussi plusieurs livres sur le sujet en librairie. C’est parce que l’amour de soi est indispensable aux couples heureux qu’En Duel ou en Duo a créé un cours de base sur l’amour de soi de deux jours, accessibles à tous (professionnels et grand public).

À bientôt !

signature en duel ou en duo valerie sentenne sexologue coach de couple stephane lecault videaste gars normal

Valérie Sentenne | B.A. en sexologie • Coach conjugale • Enseignante certifiée PNL
Stéphane Lecault | Producteur vidéo • Directeur artistique • Gars normal

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *