Quand l’un a plus de désir sexuel que l’autre


quand lun a plus de desir sexuel que lautre

Ça, c’que ça veut dire c’est:

Que même si tu as envie d’avoir une relation sexuelle avec ton ou ta partenaire, ça ne veut pas dire que l’autre en a envie en même temps que toi! Le refus sexuel (dire non à une demande) est donc normal, mais malheureusement, c’est aussi souvent perçu comme un rejet. Ce sentiment de rejet peut amener le «demandeur» à ne plus faire d’avances à son ou sa partenaire par peur de revivre cette souffrance. Et ainsi, débute le début de la fin…

C’est une question de décalage de désir!

La majorité des couples qui nous consultent dans le contexte de la sexualité vivent le même type de problème, c’est-à-dire le décalage de désir entre les deux partenaires (quand l’un a plus de désir sexuel que l’autre) ou d’être déphasé avec le partenaire (ne pas avoir la même «horloge sexuelle», c’est-à-dire ne pas avoir envie de sexualité dans les mêmes moments).

Lorsque le problème est le décalage entre ton désir sexuel et le désir sexuel de ton ou ta partenaire, voici quelques pistes de réflexion qui pourront t’aider:

Avant tout, il serait judicieux de valider avec le partenaire qui a moins de désir s’il s’agit de:

  • moins de désir sexuel;
  • moins de désir amoureux;
  • moins de désir face à l’autre partenaire.

Mais, quelle est la différence?

  • Le désir sexuel signifie d’avoir envie de sexe! C’est ton niveau de motivation et d’intérêt envers la sexualité en général. C’est la recherche d’une gratification sexuelle.
  • Le désir amoureux signifie l’élan affectif envers ton ou ta partenaire. C’est d’avoir envie d’être proche, de se coller, d’avoir des sentiments amoureux, mais sans vouloir de sexualité nécessairement. C’est le désir de passer du temps ensemble, de se sentir proche physiquement et émotionnellement, c’est d’être à l’écoute des besoins de l’autre et c’est le désir d’avoir un lien d’attachement.
  • Le désir sexuel envers ton ou ta partenaire signifie le désir de vivre une sexualité avec cette personne spécifiquement. Cela peut donc résulter de la combinaison d’un désir sexuel (j’ai envie de sexe) et de désir amoureux (j’ai envie de toi). Il y a donc présence d’attirance pour le ou la partenaire.

Si le désir amoureux est là, mais qu’il n’y a tout simplement pas ou peu de désir pour la sexualité, cela n’a rien de personnel et ce n’est certainement pas un rejet. C’est un refus à l’invitation sexuelle, ce qui n’a rien à voir avec l’amour et le respect pour la personne.

Si c’est plutôt le désir amoureux qui est en cause, il peut être intéressant de visiter l’état de la relation en général avant de vouloir travailler la sexualité. Nous te proposons notre test de satisfaction conjugale gratuit pour faire le bilan de ta relation et faire le point (tu trouveras ce test en cliquant ici).

Et si le désir sexuel et amoureux est présent, mais que l’un ou l’autre n’est pas capable de désirer sexuellement son ou sa partenaire, une consultation en sexologie pourrait être aidante. Encore une fois, ça risque de ne pas être personnel, mais plutôt de donner un indice face au script sexuel de la personne qui peut être incapable d’érotiser une personne qu’elle aime et respecte.

Et si le problème c‘est d’être déphasé avec son partenaire?

Lorsque le problème est d’être déphasé au niveau des moments de réceptivité sexuelle, par exemple si un préfère le matin et le second préfère le soir, encore une fois ce n’est pas personnel. C’est une préférence de moment et non un rejet de la personne. Sans oublier tous les autres facteurs qui impactent le désir tel que:

La fatigue

Le stress

La grossesse et post-partum

La charge mentale

L’état de santé

Les hormones

L’éducation

Les traumatismes du passé

La difficulté à se laisser-aller au moment présent

Les douleurs

L’anxiété de performance

Les dysfonctions sexuelles

Les ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang)

L’image corporelle

L’estime de soi

La peur d’être jugé

La peur que les enfants entendent

Les autres priorités

Le manque de plaisir

La difficulté à communiquer ses limites

Le tabou

La gêne

L’incompatibilité des scripts sexuels/fantasmes

Etc.

Une première étape pour mieux se sentir face au refus sexuel est de différencier tout ça!

Nous t’invitons donc à répondre (où à demander à ton ou ta partenaire de répondre) à ces quelques questions:

Question 1: À quel niveau, de 1 à 10, évalues-tu ton niveau de désir (envie et élan) pour la sexualité en général? Ce niveau de désir peut se voir par la présence de fantasmes, de masturbation et de désir pour des activités sexuelles.

Question 2: À quel niveau, de 1 à 10, évalues-tu ton désir amoureux (envie et élan affectif) pour ton ou ta partenaire en général en dehors de la sexualité? Ce niveau de désir peut se voir par le respect de ton ou ta partenaire, l’admiration, la fierté d’être avec lui ou elle, le désir d’être affectueux, proche, de passer du temps ensemble, etc.

Question 3: À quel niveau, de 1 à 10, évalues-tu ton désir sexuel pour ton ou ta partenaire (envie et élan d’avoir des activités sexuelles avec ton ou ta partenaire)? Ce niveau de désir se voit par des fantasmes incluant ton partenaire et un désir de partager une sexualité ensemble.

Une deuxième étape est de prendre conscience de ce qui nourrit ou inhibe ton désir sexuel pour ton ou ta partenaire!

Voici donc une deuxième série de questions pour continuer à apprendre à se connaître:

Question 4: Qu’est-ce qui te donne envie et qui nourrit ton désir sexuel pour ton ou ta partenaire? (exemple: avoir du fun ensemble, avoir des discussions profondes, lorsque vous faites des sorties en amoureux, etc.)

Question 5: Qu’est-ce qui freine ou éteint ton désir sexuel pour ton ou ta partenaire? (exemple: la charge mentale, son hygiène personnelle, les chicanes, etc.)

À partir des réponses récoltées, tu auras une idée plus claire des raisons des refus sexuels. Si tu es la personne qui a le plus de désirs, tu sais maintenant plus quoi faire et ne pas faire pour attiser le désir de ton ou ta partenaire. Si tu es la personne qui a le moins de désir, tu seras aussi plus conscient de ta situation et tu pourras partager ta réflexion de façon à rassurer et outiller ton ou ta partenaire.

Et si tu as envie d’augmenter ton propre désir sexuel ou celui de ton ou ta partenaire, tu peux commencer par éliminer un facteur inhibiteur de désir ou activer un facteur déclencheur de désir.

Par exemple, si c’est la charge mentale trop grande qui freine le désir, tu peux chercher des solutions pour l’alléger comme déléguer, être moins perfectionniste ou demander de l’aide.

Et si ce qui allume ton désir est d’avoir du fun avec ton ou ta partenaire, tu pourrais lui dire que de passer une belle soirée ensemble est un meilleur préliminaire que ce qu’il ou elle fait présentement. 🙂


Merci de prendre le temps de nous lire, tu contribues à notre sourire.

Alors voilà… pense à voir la vie en drôle!
À bientôt et bye là…

P.-S. Chaque mois, nous préparons une infolettre qui te permet de recevoir les dernières vidéos de notre blogue, nos articles les plus récents, nos épisodes de podcast, tout plein d’outils pour couple, des touches d’humour, les événements à venir, etc. Nous te proposons de t’inscrire à notre infolettre mensuelle en cliquant ici.

signature en duel ou en duo valerie sentenne sexologue coach de couple stephane lecault videaste gars normal
Valérie Sentenne | Diplômée en sexologie • Coach conjugale • Enseignante certifiée PNL
Stéphane Lecault | Producteur et réalisateur du blogue • Directeur artistique • Le Cobaye

Nous parlons aussi du sujet en vidéo. Bon visionnement!

visiter la chaine youtube en duel ou en duo outils pour couple
inscrire infolettre en duel ou en duo outils pour couple